Maria AUSILIATRICE

Maria AUSILIATRICE

martedì 24 ottobre 2017

FR 24 ott 2017

2.  L’Epouse – Cantique des Cantiques 6,2-10
Les visages de Marie dans la Sainte Ecriture – 24 octobre 2017
Au cœur de l'Écriture, le Cantique des Cantiques est le livre de l'amour et de la vie. Au milieu d'un jardin symbolique plein de fleurs et de fruits, nous rencontrons un homme et une femme accompagnés ici et là par un chœur : ils représentent le couple éternel qui apparaît sur terre, enveloppé dans la tendresse et la force de l'amour. Dans cet amour humain, selon l'Écriture, est cachée la clé pour accéder à l'amour infini de Dieu. Toute forme de donation dans l’amour, en effet, a comme image de référence et comme expression maximale l’union de l’époux avec l’épouse, qui est également alimentée par la passion, les expressions concrètes et le sentiment. Le Cantique, donc, nous enseigne à parler de l'amour divin sans perdre de vue l’humain, parce que c'est de l’amour humain que nous avons l'expérience immédiate.

Et la tradition de l'Église s’est toujours servi sans crainte de cette analogie pour aider les croyants à pénétrer la hauteur, la profondeur et la richesse de l'amour entre le Créateur et ses créatures. Tout être humain, effectivement, est créé pour entrer dans une relation de communion intime avec la Trinité et Marie est l'accomplissement le plus parfait de ce projet, grâce au lien mystique qui l’unit au Père par le Saint Esprit, dont le fruit est la naissance de Jésus-Christ. Marie est la mariée par excellence. En la regardant, nous saisissons jusqu’à quel point l'amour de Dieu, pour nous, est grand. De Marie, nous apprenons à être, à notre tour, des « Epouses » choisies et aimées par le Seigneur.
Tout le Cantique a été relu, au fil des siècles, dans une dimension mariale, surtout par des moines et des mystiques. Ils ont cherché, dans leurs versets, des allusions à l'histoire de Marie et ses caractéristiques, telles que la conception immaculée (4,7) ; l’assomption au ciel (2,10.13 ; 8,5) ; la virginité (2,2 ; 4,12) ; l'humilité (2,1). Les invocations « Tour de David » et « Tour d'ivoire », que nous trouvons dans les Litanies Laurétanes, s'inspirent du Cantique (4,4 ; 7,5). Aussi l'image de Marie comme « jardin de toutes les vertus » (4,12-5,1) et la représentation, si répandue dans le monde entier, de la « Madone noire » (1,5), font référence aux versets du Cantique des Cantiques.
Le texte biblique que nous proposons ici pour la méditation était sûrement une source d’inspiration pour Don Bosco dans la composition de la prière "Oh Marie, Vierge puissante".

Prier avec la Parole (Cantique des Cantiques 6,2 à 10) :
1. Je me mets en présence de Dieu. J’imagine que je suis dans le jardin où l’époux rencontre l’épouse… je demande la grâce de pouvoir entrer dans l'intimité de Marie avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
2. J’invoque l'aide du Saint-Esprit en répétant lentement cette prière (ou une autre) :
« Esprit Saint, envahis-moi jusqu’au plus intime de moi-même avec la force de ton amour, comme tu l’as fait avec Marie. Fais-moi connaître le Père comme Marie l'a connu. Fais-moi aimer le Fils, comme Elle l’a aimé. Libère et guéris mon cœur de tout ce qui m'empêche de me reconnaître aimée par le Père d'une manière unique et totale, de me sentir désirée par le Fils comme son épouse, de me laisser guider par Toi à chaque étape de ma vie. Amen ».
3.    Je lis lentement le texte du Cantique des Cantiques 6,4-10. Je réfléchis sur trois points :
-          La présence et l'appartenance réciproque (versets 2-3) : Marie est le jardin de Dieu. Dans sa compagnie, Dieu trouve la joie et du repos. Et la présence de Dieu en elle est la joie et le repos de Marie. Et moi, où est-ce que je trouve ma joie ? Où puis-je trouver mon repos ?
-          Le regard de l’époux voit la beauté de l’épouse (versets 4-7) : la beauté de Marie est sa force. En elle, l’œuvre du Créateur resplendit sans ombre ni tâches, et cette splendeur étonne et conquiert le cœur de Dieu et notre cœur. Moi aussi, je suis sortie des mains de Dieu, j'ai été créée par Lui. À l'heure actuelle, Dieu me regarde et son regard sur moi fait rayonner ma beauté.
-          Le regard de l’époux voit l’unicité de l’épouse (versets 8-10) : Marie est unique aux yeux de Dieu. De même, je suis unique devant lui. Egalement chaque créature l’est : chaque sœur, chaque personne que je rencontre. Je demande au Père : « Qui est Marie pour toi ? Qui suis - je pour Toi ? "
4.      Je termine ma prière avec un colloque cœur à cœur avec Marie : je lui exprime mes sentiments, mes joies et ma reconnaissance, mes doutes et ma difficulté à capter son être et mon être « Epouse du Seigneur ».
5.      Je renouvelle mes vœux en priant la formule de la Profession religieuse.

6.      Après avoir terminé la prière, je réfléchis un peu : qu'est-ce que l'Esprit Saint m'a suggéré dans la prière? Est-ce qu’Il m’a encouragée et affermie ? Est-ce qu’Il m’a invitée à faire un pas vers la conversion ? Comment puis-je correspondre au don reçu lors de cette prière ?

Nessun commento:

Posta un commento